C'est qu'à prendre goût à la montagne, on aurait tendance à lui préférer ses versants calmes et vierges de pylônes. Cette préférence est une histoire de goûts mais aussi d'éducation et d'opportunités. Tout le monde n'a pas eu la chance de grandir au fin fond de la Vallée Verte ou du Beaufortain, faisant ainsi rimer montagne et ruralité ou parfois au beau milieu des stations de montagne.

Qui n'a jamais connu cette ambivalence de sentiments ? Une trace unique, la nôtre, dans cette combe remplie de poudreuse et, de retour dans la vallée, une question nous chatouille l'esprit : garder ce secret ou témoigner et inviter les autres à partager notre plaisir ? Cette course désormais annoncée en parfaites conditions sur le Net à grand renfort de photos désirables...

Personnellement j'ai donc choisi de partager mes sorties, les voici :


Les dernières sorties :

Ski de rando : La Pyramide d'Ornon par le Lac Fourchu

Jeudi 23 Mai 2019

La Pyramide d'Ornon (2 839 m) par le versant Ouest depuis le Lac du Poursollet (1 650 m)

 

Deuxième journée de grand beau, il faut en profiter malgré les muscles qui tirent de la veille. Alors pas le choix j'enchaine sur cette belle rando au départ du Lac du Poursollet (1 650 m), la route venant enfin d'ouvrir depuis ce mardi. 

7h30, l'ambiance est encore fraîche (4°C), j'adore ce lac du Poursollet où se reflète dans l'eau tout le paysage. L'enneigement permet de chausser dès la sortie des petits chalets dans la grande prairie, soit encore à seulement 5 minutes de marche.

A mi-chemin entre les lacs du Poursollet et Fourchu, une grosse coulée avec de nombreuses boulettes nécessite de mettre les couteaux et de batailler un peu. Le regel nocturne a été excellent (grosse différence par rapport à la veille). Il me faudra tout pile une heure pour rejoindre le Plateau du Lac Fourchu. Le soleil nous gagne et réchauffe rapidement l'atmosphère dans cette face Ouest du Taillefer. La montée s'effectue tranquillement, je rattrape quelques groupes puis décide de ne pas aller au Taillefer pour changer un peu. Direction le Col bien caractéristique à 2 619 m sous un petit biset bien frais. J'oblique ensuite sur ma gauche pour un final qui se joue seulement entre le blanc et le bleu dans un univers grandiose pour déboucher sur la Pyramide d'Ornon (2 839 m). Nouveau sommet inédit pour ma part, dans l'ombre du grand Taillefer (2 857 m). Pourtant il ne démérite à 18 mètres près d'altitude,  le panorama qui s'en dégage à 360° est encore plus impressionnant avec une vue plongeante sur l'Oisans et le Col d'Ornon. La vue est dégagée jusqu'au Mont Blanc et une grosse partie des Écrins. Bonne pause au sommet à profiter de ces instants qui valent de l'or avant d'attaquer la descente. Elle se révèlera excellente dans un premier temps avec une moquette revenue à point, puis une poudreuse un peu lourde dans le bas de la face Ouest avant de retrouver une neige de printemps correcte sur le bas alternant avec des traversés de coulées avec de bonnes boulettes qui secouent bien le bonhomme. Retour au printemps dans la verdure des chalets du Poursollet. Parfait !

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : Pic de l'Agnelin par le couloir NE

Mercredi 22 mai 2019
Pic de l'Agnelin (2 740 m) par le couloir NE depuis les Chalets du Rieu Claret (1 750 m)

 

Enfin une fenêtre météo pour retourner crapahuter en montagne. Après plusieurs jours de pluie en vallée et de neige en montagne, c'est le jour parfait pour aller voir ce qu'il s'est passé là-haut. La météo est au grand beau sans aucun nuage. La route du Col de la Croix de Fer est désormais ouverte, direction ce fameux spot d'altitude pour le ski de printemps. Départ des Chalets du Rieu Claret (1 750 m) à 7 h 45 avec à peine 5 minutes de portage, encore le bon plan pour un moment, l'enneigement est continu et rapidement conséquent. Il fait hélas déjà bien chaud avec un vent inexistant. Parti initialement pour faire le Rocher Blanc (2 928 m), mais dans la large combe du Buyant vers l'altitude 2 150 on observe de très très nombreuses plaques déclenchés naturellement sur l'itinéraire dans toutes les pentes Sud et Est (voir photos). Des cassures linéaires imposantes sur facilement 40 cm voir plus, de type plaques friables. Dans les autres orientations, et dans les autres pentes on observe plutôt des boulettes ou coulées de neige humide. Ainsi, changement de plan, je décide de poursuivre dans la large combe menant à le Toit et la Pyramide, puis vers 2 400 m, je tire à gauche et remonte un couloir qui se resserre (NE). Je l'avais au préalable déjà repéré lors de précédentes sorties au Rocher Blanc. Les conversions s'enchaînent puis il faut déchausser pour les derniers mètres. Ceux-ci vont s'avérer horribles, je m'enfonce jusqu'aux hanches voir plus. Je finis par sortir à 4 pattes sur une belle arête de neige aux corniches esthétiques. Puis je termine via l'arête NE (à pied, à ski aurait été surement plus facile). Me voici donc au Pic de l'Agnelin à 10 h, un sommet inédit pour ma part d'où un panorama magnifique à 360° se dégage. La combe du Lac de l'Âne est très attirante et m'ouvre de nouvelles perspectives. En face, la Belle Étoile, Grenoble, les Lacs des 7 Laux, la Pyramide, et dans mon dos toute la chaîne des Grandes-Rousses, de l'Étendard au Pic Blanc avec des sommets bien plâtrés comme en plein hiver. Wahou que c'est beau. Courte pause, puis j'attaque la descente rapidement pour ne pas trouver une neige trop humide, certains virages vont s'avérer excellents d'ailleurs. Je fais là un petit coucou à un chamois dans le couloir. Puis plus bas, ce sera une poudreuse lourde pour terminer sur une neige de printemps agréable. Retour à la voiture quasiment skis aux pieds. Une escapade en montagne comme j'aime, avec un sommet que j'ai tracé seul au monde, j'adore ces instants. Place au short et t-shirt au milieu de la verdure et des odeurs de printemps.

Lire la suite 0 commentaires

Rando : Lac Guéry en Auvergne

Mardi 14 mai 2019

Lac Guéry (1 244 m) - Massif du Sancy - Auvergne

 

Une belle balade de 2 h nous amenant de ce grand lac à une jolie cascade, puis des orgues basaltiques pour terminer sur le vaste plateau panoramique du Guéry

Nous monterons jusqu'au sommet du Puy May (1 407 m) pour profiter d'une vue à 360°.

Le Lac Guery est d’une superficie de 26 hectares et d’une profondeur de 17 mètres, il est le plus haut lac d’Auvergne. Très beau secteur naturel.

 

 

Cotation : R1 (sentier balisé puis hors sentier facile)

Dénivelé : 200 m

Horaires : 2 h.

Route : route dégagée.

Lire la suite 0 commentaires

Alpinisme : Le Grand Veymont par le Pas de la Ville en crampons

Mardi 7 Mai 2019

Vercors - Le Grand Veymont (2 341 m) par le Pas de la Ville (1925 m) depuis Gresse en Vercors (1248 m)

 

Réveil un peu tardif ce matin après la journée d'hier au Tabor, aujourd'hui ce sera donc sans les skis pour une nouvelle session en montagne.
Le beau temps est au rendez-vous et les températures bien plus douces que la veille sous un vent plus faible de secteur sud. Direction Gresse en Vercors avec pour objectif le Pas de la Ville, selon les conditions je prends à tout hasard les crampons et le piolet dans le sac.

Départ du parking à 10 h 45, l'herbe est bien verte et le sentier dégagé. 45 minutes plus tard, dès la sortie de la foret, à ma grande surprise l'enneigement devient omniprésent. Mais la trace se fait facilement, sans trop s'enfoncer et sans glisser, le soleil a déjà fait son effet. J'atteins ainsi rapidement le Pas de la Ville par une trace directe sans lacets à la différence du sentier d'été. M'y voici ainsi à midi pile, dans ma tête je me suis fixé 13 h comme heure de retour, je décide donc de poursuivre en mettant rapidement les crampons, l'orientation de la pente étant Nord, la neige est restée bien dure. L'inclinaison augmentant, les crabes sont obligatoires pour progresser, la chute est presque interdite.  Finalement je vais continuer jusqu'au sommet du Grand Veymont que je vais atteindre à 13 h soit en à peine 2 h 15 de marche depuis Gresse en Vercors. Je croise la seule personne du jour : un skieur venant de l'autre versant des hauts plateaux du Vercors. Tout de suite, au vu de l'enneigement exceptionnel pour un 7 mai, j'ai un regret : ne pas l'avoir fait à skis avec seulement 20 min de portage à la descente. Pour comparer avec ma rando réalisée le 7 mai 2015 (cliquez-ici), c'est pas du tout la même montagne.
Courte pause photos au sommet, le vent de Sud vient de se renforcer et rend à nouveau l'ambiance glaciale, j'amorce directement la descente qui va s'avérer également express : 30 min jusqu'au lieu dit "Sous le Pas de la Ville" (1 700 m) où je vais marquer ma pause casse-croûte agréable et bien méritée dans l'herbe, puis encore tout juste 30 min jusqu'à la voiture. Une sortie inattendue en mode alpinisme dans ce lieu encore sauvage grâce à la neige, avec une progresse quick quick avec la neige.

Lire la suite 1 commentaires

Ski de rando : Le Tabor hivernal en Mai - Matheysine

Lundi 6 Mai 2019

Matheysine - Le Tabor (2 389 m) par le Lac Charlet depuis St Honoré (1500 m)

 

Après un dimanche tempétueux en montagne tout comme en plaine, je choisis la proximité pour ne pas faire trop de route. Direction la Matheysine avec un départ assez haut depuis St Honoré, station abandonnée perchée à 1 500 m d'altitude. L'ambiance est belle et bien hivernale avec un froid mordant : - 2°C (ressenti proche des - 10°C avec encore de bonnes rafales de vent 60 km/h). Je mets les skis sur le sac, finalement le portage sera plus court que prévu : environ 15 minutes (5 minutes à la descente), parfait ! Je chausse ainsi les peaux vers 1 680 m d'altitude. Le vent devient de plus en plus fort, mais le paysage de nouveau en mode hiver est majestueux. Il me faudra pile 2 h pour atteindre le sommet du Tabor via le Lac Charlet (1 900 m) puis la crête sommitale. Malgré la caillante là-haut, je profite du panorama à 360° avec une mention particulière pour le Plateau de Bure et l'Obiou encore bien bien enneigés. 

La skiabilité à la descente est plutôt bonne, alternant poudreuse légère dans les combes et neige dure soufflée par le vent mais bien portante (pas de neige croûtée). À ma grande surprise, la neige est restée complètement froide, même sur le bas, c'est fou pour un 6 mai !!!

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : Croix de Chamrousse - Le printemps hésite encore avec l'hiver

Vendredi 3 mai 2019

Croix de Chamrousse (2 253 m) depuis le Recoin (1 650 m) - Massif de Belledonne

 

Le printemps hésite encore avec l'hiver... Entre neige fraîche et verdure, qui va l'emporter ?

Encore 5 bons petits cm de fraîche cette nuit pour une petite Croix de Chamrousse matinale ! Encore bien gavé de neige sur toutes les pistes, et les Croissants un régal !

 

Skiabilité : 4 sur 5 (5 cm de poudreuse tombée dans la nuit)

Dénivelé : 600 m

Horaires : départ à 10 h 15 / sommet à 11 h 15 / retour à 12 h

Routes : dégagée

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : Taillefer - Croix du Sergent Pinelli

Mercredi 1er Mai 2019

Taillefer - Croix du Sergent Pinelli (2 616 m) par la Crête du Brouffier depuis la route du Poursollet (1520 m)

 

La route du Poursollet est accessible jusqu'au parking du pylône Plansonnet (1 520 m). Départ à 8 h 30 baskets et skis sur le sac pour environ 25 minutes de portage à travers la forêt. Je chausse les skis sur la route un peu avant la stèle vers 1 720 m d'altitude. Je grimpe par la Combe Oursière, la neige est dure, ça passe sans couteaux mais tout de même quelques petites zipettes. Le soleil me rejoint vers la Côte des Salinières. La montée se poursuit tranquillement sur cette belle Crête panoramique du Brouffier. J'atteint le pied du Pas de la Mine vers 10 h 45. Un couple fait demi-tour devant moi, et grosse frayeur avec une chute sur plus de 150 m avec multiples rebonds, plus de peur que de mal aucun bobos à déplorer heureusement, mais ça m'a bien refroidi (j'ai cru que j'allais encore faire un secours pendant mes vacances). Je poursuis donc avec toutes les précautions, crampons et piolet pour ce fameux passage raide en neige béton du Pas de la Mine. Vue l'heure je préfère stopper avant le sommet du Taillefer car le soleil commence à bien chauffer, pas grave c'est pas comme si je ne connaissais pas le sommet en toutes saisons. J'ai finalement même le temps de remonter en peaux au sommet de la Crête du Brouffier à 2434 m et de faire une bonne pause casse-croûte face à un panorama toujours aussi grandiose, la luminosité est quasi parfaite. 12 h 45, c'est le moment, la neige a l'air prête, c'est parti. Le créneau se révélera au top avec une moquette revenue à point, même des cris de joie, un pur régal en enchaînant d'esthétiques courbes. Elle devient légèrement freinante sur la toute fin en bas dans la forêt au soleil, que demander de mieux ? Je déchausse seulement une fois sur 50 m le long du chemin Bégoud puis j'arrive à louvoyer en mode slalom au milieu des arbres, plaques d'herbes et de neige jusqu'à à peine 5 minutes de portage de la voiture, une belle surprise j'avoue ! Le T-Shirt est désormais de sortie, l'herbe sent bon, c'est le printemps, un régal ces journées ski de printemps.

13 h 15, de retour au parking pour profiter d'une belle après-midi ensoleillée en vallée !

Lire la suite 1 commentaires

Pente raide : Couloir de l'Oursière en nocturne - Grand Eulier (2232 m)

Jeudi 14 février 2019

Couloir de l'Oursière de nuit (45-48°/4.3/E2/1000 m de long) - Grand Eulier - Massif de Belledonne - Couloir Dusillier

 

Après une bonne journée de boulot, nous fermons nos pistes puis profitons de la télécabine encore ouverte en ce jeudi soir jusqu'à 20h30 lors du ski nocturne pour remonter au poste de la Croix de Chamrousse.

Notre petit groupe se forme peu à peu, puis direction les Lacs Robert. De là, nous mettons les peaux et grimpons au sommet du Grand Eulier. Le coucher du soleil nous en met plein les yeux. La nuit tombe rapidement, mais la luminosité est encore correcte pour assurer les premiers mètres assez exposés dans l'entrée du Couloir de l'Oursière. La première partie nous donnes quelques frissons il faut l'avouer, l'enneigement est bon mais sans excès, il n'en faut pas moins.

La frontale devient désormais notre seul champ de vision avec en toile de fond les lumières de la vallée. Nous prenons peu à peu de l'assurance puis enchainons de beaux virages jusqu'à l'étroiture peu enneigée où nous tirons un petit rappel (ambiance garantie). Pour la suite c'est que du bonheur avec une couche de neige fraiche et froide excellente à skier. Nous nous régalons, la skiabilité est au rendez-vous et le manteau neigeux est stable. Le passage dans les vernes s'effectue plutôt aisément, jusqu'à atteindre le sentier menant à la Cascade de l'Oursière. Voici 1 000 m de dénivelé dans ce magnifique couloir raide effectué de nuit, une première pour nous ! Il ne reste plus qu'à pousser sur les bâtons pour rejoindre le parking de La Gafe et remonter sur Chamrousse.

PS. Merci à nos collègues de Dragon 38.

4.3/E2 - (Toponeige A10)

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : La première Croix de Chamrousse de la saison (2253 m)

Mercredi 28 novembre 2018

La Croix de Chamrousse (2 253 m) depuis le Recoin (1 650 m)

 

Après de belles chutes de neige, il est temps de rechausser enfin les skis avant l'ouverture du domaine skiable dès ce samedi 1er décembre.

On relève 20 à 40 cm de neige fraîche.

Une belle météo avec de jolies couleurs dès le lever du jour.

 

Place aux photos partagées sur @Chamrousse Alpine Park

 

Samedi 1er décembre 2018

Pré-ouverture du domaine skiable de Chamrousse

 

Superbes conditions pour l'ouverture avec une neige douce et un retour aux stations sans soucis.

Lire la suite 1 commentaires

Rando : Lac Migloo et Lac de Barbarate depuis le Col du Sabot

Mercredi 14 novembre 2018

Lac de Barbarate (2 830 m) et Lac Migloo (2 681 m) depuis le Col du Sabot (2 100 m)

 

Départ du terminus de la route au Col du Sabot (2 100 m) à 9 h 45. Dès que je bascule en face nord, la neige fait son apparition et va devenir omniprésente durant toute la randonnée. Le sentier qui surplombe le lac de Grand'Maison va s'avérer un peu tendu car celui-ci est recouvert d'une couche de neige bien dure. Heureusement que j'ai mes bonnes chaussures d'alpinisme pour progresser en sécurité, la chute n'étant pas permise. 1h plus tard, me voici au Col du Couard (2 227 m). Je tombe nez à nez sur une harde de Chamois qui profitait des pentes ensoleillées.

Je poursuis jusqu'au Lac de la Jasse (2 500 m) que j'atteint péniblement dans cette neige qui ne porte pas. 11 h 45, je décide de monter au niveau supérieur vers un lac sans nom sur les cartes IGN, surnommé le lac Migloo (2 830 m). La pente se redresse, je m'enfonce à chaque pas, heureusement car je n'ai pas de crampons dans mon sac. Je domine désormais ce Plan des Cavalles, au pied du Pic de l'Étendard (3 464 m). Ce petit plateau abrite un premier petit lac glaciaire, puis un peu plus loin, un second où se jette directement le glacier sud de la Barbarate. Bien fatigué par cette progression rendu plus physique par la neige, je me pose en plein soleil face à cette vue incroyable. Belledonne, Taillefer et même Chartreuse au loin. Le paysage est ici bien récent et façonné par ces glaciers qui reculent fortement ces dernières années. Ambiance garantie, je n'ai pas envie d'en repartir. Après cette pause contemplation bien méritée, je reviens sur mes pas, la descente est bien plus rapide et agréable sur cette immensité blanche.

Mis à part de nombreuses traces de chamois dans cette neige finalement abondante en altitude en face Nord, j'ai été le seul humain dans tout ce secteur. La montagne dans son côté sauvage et pourtant à deux pas des remontées-mécaniques de l'Alpe d'Huez.

Lire la suite 0 commentaires

Rando photos : Couleurs d'automne en ce mois de novembre 2018

Ballades au fil des couleurs d'automne durant ce mois de novembre 2018 :

 

Dimanche 4 novembre 2018 : Rando au Puy de Dôme (1 465 m)

 

Lundi 5 novembre 2018 : Rando dans les volcans d'Auvergne avec le Puy du Pariou (1 209 m)

 

Vendredi 9 novembre 2018 : Rando en Matheysine et en Trièves avec la Pierre Percée (1 220 m)

 

> Voir cette sortie sur Altituderando.com

 

Voici une sélection des plus belles photos de la transition entre la saison estivale et hivernale :

Lire la suite 0 commentaires

Rando : Lac du Crozet en mode hivernal depuis Freydière

Mardi 30 octobre 2018

Lac du Crozet (1 986 m) et sous le Col de la Pra (2 100 m) en mode hivernal depuis les Granges Freydière ( 1 132 m)

 

De fortes chutes de neige annoncées toute la nuit jusqu'à basse altitude et une belle fenêtre météo à partir de 10 h, pas de doute je décide d'aller faire un tour en montagne en ce lundi soir.

Direction le massif de Belledonne et plus particulièrement Freydière pour aller crapahuter vers le Col du Loup (2 399 m) si possible.

J'avais comme espoir d'atteindre en voiture le parking de Pré-Raymond (1 380 m) ou au pire celui des Quatre Chemins, ce sera un échec dès les premiers mètres non déneigés de la route à partir des Granges Freydière. Nous partons donc de 1 132 m d'altitude vers 9 h 30 avec déjà un bon 15 cm de neige fraîche. Nous tirons droit dans la forêt  au milieu d'une végétation croulant sous la neige et hésitant entre l'automne et l'hiver. Nous débouchons sur la crête quelques mètres avant l'embranchement vers le Refuge du Pré du Molard, toujours aucune trace ni aucun bruit, seuls au monde dans ce décors féerique. A la sortie de la forêt, l'enneigement devient conséquent avec environ 25 cm de neige au sol et des accumulations atteignant facilement les 50 cm, par moment je m'enfonce jusqu'aux hanches. La progression devient de plus en plus lente, physique et technique, nombre de glissades sur nombre de rochers cachés. Le soleil vient se joindre à nous, le paysage s'illumine pour un spectacle de couleurs magnifiques. Nous finissons par atteindre le Lac du Crozet (1 986 m) vers 12 h 30. Le vent devient ici violent avec de bonnes rafales et une température ressentie en large chute vers les - 15°C, l'ambiance devient d'un seul coup bien hivernale. Courte pause ravitaillement au dessus du lac pas vraiment à l'abri mais face à une superbe vue. Puis nous poursuivons malgré le transport important de neige et les giclées que nous prenons en plein visage. Finalement on marquera un but sous le Col de la Pra dans le Vallon du Mercier (vers 2 100 m d'altitude),
les doigts sont gelés, la neige de plus en plus profonde et l'heure devient tardive, pas grave nous sommes ravis d'être ici au milieu de ces conditions qu'on adore. Bien équipés de nos doudounes, gants, bonnets, guêtres et chaussures d'alpinisme, nous amorçons la descente en revenant sur nos pas. Tout est beau sous cette pellicule blanche, sur le bas la neige devient lourde et la végétation automnale reprend déjà le pas, mais pas pour bien longtemps ... ?!

Nous n'aurons croisé qu'une seule personne derrière nous au niveau du lac "de rien pour la trace ;)" et tombé nez-à-nez sur un bon collègue dans la forêt, c'est fou comme le monde est petit. Place aux photos et vidéos, c'est le plus important lors d'une telle journée :

Lire la suite 0 commentaires

Rando : Col de la Vache en boucle depuis le Rivier d'Allemont

Mardi 23 octobre 2018

Col de la Vache (2 534 m) en boucle depuis le Rivier d'Allemont (1 260 m) par le Col des 7 laux (2 184 m)

 

Fraîchement de retour de ce superbe voyage en Équateur et au Pérou il y a moins de 30 h, je décide de ne pas rester en place et de profiter d'une superbe météo en France pour une belle randonnée automnale. Les couleurs sont de la partie, la neige est annoncée pour le week-end prochain, la forme et l'aclimatation plus qu'au rendez-vous, direction cette grande boucle au coeur d'un Belledonne sauvage. Nous nous garons à mi-chemin entre le Rivier d'Allemont et l'ancienne route du Col du Glandon pour répartir la marche sur la route bitumée entre maintenant et lors du retour. Départ matinal sous le brouillard avec tout juste 4°C à 8 h 45. La montée attaque directement dans le raide mais grâce à de nombreuses marches dans les Andes à haute altitude entre 2 500 et 5 400 m d'altitude, le rythme est rapide. 30 minutes de marche, nous voilà déjà au dessus d'une superbe mer de nuages qui bouche la vallée de l'Eau d'Olle. Les arbres et pelouses ont revêtu leurs plus belles couleurs. Nous tombons nez à nez sur deux bouquetins faisant leur combat de bois, le bruit et leur force est impressionnant, je suis à tout juste 4 mètres pour profiter de ce spectacle. Puis c'est au tour de dizaines de chamois et bouquetins qui surgissent dans tous les sens. Une faune dense dans ce secteur sauvage. Nous sommes aux anges. Nous arrivons au plateau des lacs, le soleil nous réchauffe rapidement et nous voici au Col des 7 Laux (2 184 m) au bout de
2 h 45 de marche. Les paysages sont splendides, les sommets se reflètent dans ces lacs de différentes couleurs, l'ambiance rappelle que l'hiver ne va plus tarder. Nous poursuivons une bonne demie-heure dans une large combe qui se transforme en pierrier pour déboucher vers 12 h 15 au Col de la Vache (2 534 m). Les premiers névés de la précédente chute de neige ont résisté. Un panorama à 360° se dégage sur les nombreux sommets esthétiques de Belledonne, avec au loin les hauts sommets des Grandes Rousses mais aussi le bassin Grenoblois dominé par la Chartreuse et le Vercors. Le vent glacial se fait ressentir, mais versant Sud nous nous posons 1 h 45 en plein soleil à l'abri. Un temps de pause bien agréable face à ces paysages les idées remplies de souvenirs du voyage en Amérique Latine. Le chemin est encore long, nous attaquons la descente vers 14 h versant sud, elle début par un long pierrier bien raide puis se poursuit par un sentier qui dégringole régulièrement en lacets. Nous rencontrons la seule randonneuse de ce jour, la montagne a bien retrouvée son calme pour notre plus grand bonheur d'être seuls au monde. Les jambes commencent à chauffer, nous rentrons dans une foret dense qui finit par tomber sur le Rivier d'Allemont. 15 petites minutes de marche sur la route, 16 h 30
et voilà cette grande boucle bouclée en 6 h de marche pour un bon 18 km sur un sentier qui grimpe et descend dré dans le pentue.

Lire la suite 0 commentaires

Trip Voilier : 5 jours dans les Calanques de Cassis

Du 17 au 22 mai 2018 : Trip voilier dans les Calanques de Cassis.

 

5 jour de voilier sur la Méditerranée avec l'équipe Chamroussienne. Départ du port de Saint Mandrier sur Mer avec nuit à bord. Mouillage la 2ème nuit au large du port de Bandol, mouillage la 3ème nuit dans la Calanque de Morgiou, 4ème nuit navigation sous les étoiles et 5ème nuit au port de Saint Mandrier.

Navigation, sessions grimpe et baignade dans les calanques de Morgiou, Sugiton et Sormiou.

 

Des vacances parfaites avec la famille Chamroussienne avant la reprise d'une saison estivale en montagne, que demander de mieux ?!

 

4 jours bien ensoleillées et très agréables et une journée plus couverte avec également plus de vent permettant une navigation plus sportive à la voile.

Lire la suite 1 commentaires

Freeski : Les Apothéoses Days à Val'Thorens

Du samedi 5 au mardi 8 mai 2018

Les Apothéoses Days de Val'Thorens pour la closing winter 2017/2018

 

4 jours pour clore cette saison hivernale en beauté. Un hiver rigoureux et très généreux en neige. Le retour du printemps et un beau soleil pour terminée cette saison sur l'ensemble du domaine skiable de Val'Thorens-Orelle ouvert.

 

Hébergement aux Balcons de Thorens avec spa.

Soleil et chaleur avec plus de 15°C les aprems, gros orage lundi après-midi avec fermeture du domaine vers 14 h 30.

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : Les Rochers Motas (2 474m) depuis la Villette

Vendredi 27 avril 2018

Les Rochers Motas (2 474 m) par la voie normale SE depuis la Villette (1 400 m)

 

 

Bonne petite sortie à proximité pour un 27 avril grâce aux conditions exceptionnelles cette saison malgré la chaleur de ces derniers jours. L'enneigement reste très correct même si les faces Sud passent rapidement en mode "été".

On chausse rapidement les skis, la neige est bien portante et la température est agréable sans excès.

3 skieurs se dirigent vers les Aiguillettes de Vaujany (encore en neige bien dure) et 1 skieur devant nous vers les Rochers Motas.

Quel plaisir de parcourir cette montagne avec ce beau soleil après une saison forte en neige mais radine en soleil. ;)

Superbe panorama depuis le sommet, sans vent nous sommes aux anges.

Pour info la route de la Croix de Fer est encore bien enneigée par les nombreuses coulées d'avalanches (normal) mais une trace a déjà était faite jusqu'au barrage.

Nous attaquons la descente vers 10h20, la neige est bien revenue, nous profitions d'une moquette revenue à point jusqu'en bas, tout simplement le pied. En face moins ensoleillée il faut encore attendre un peu et partir un peu plus tard. Les regels nocturnes restent très corrects avec ces nuits étoilées.

Retour à la route au milieu des jonquilles, des ruisseaux qui rugissent et des pelouses alpines qui retrouvent leurs couleurs, c'est les joies du ski de printemps ! Bonne rencontre d'un cycliste local en arrivant à la voiture, tous les milieux se mélange à cette période, salutation !!

 

Skiabilité : 4 sur 5 (moquette revenue à souhait)

Dénivelé : 1 000 m

Horaires : départ à 8h15 / sommet à 10h15 / retour à 11h

Routes : accès praticable jusqu'à la 3 ème épingle après la barrière hivernale

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : Le Grand Sorbier pour fêter l'hiver

Jeudi 21 décembre 2017

Le Grand Sorbier (2526 m) depuis Chamrousse

 

Petite sortie à la demie-journée à la maison. Direction le Grand Sorbier pour la première fois de la saison. L'enneigement est digne d'un milieu d'hiver, tout est bien rempli. Toutefois la prudence est de rigueur, après un important transport de neige la veille avec un vent de Nord-Est, les pentes exposées sont bien chargées, des structures de plaques friables sont à détecter !

Nous grimpons tranquillement avec Solène en 1 h 30 sous un ciel bleu parfait. Bonne pause pour profiter au sommet, le soleil est très agréable, les températures sont en hausses.

Bon ski à la descente alternant encore un peu de poudreuse, un peu de trafole et quelques passages de neige croûtée mais portante donc agréable.

 

Dénivelé : 530 m

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : Traçage au Petit Van

Mardi 12 décembre 2017

Traçage au Petit Van (2439 m) depuis la Croix de Chamrousse (2253 m)

 

10 h à la Croix de Chamrousse, après discussion avec les collègues pisteurs,
je décide de me lancer prudemment à l'assaut des Vans. Je descends sur les Roberts, puis attaque tranquillement à tracer dans 20 bons centimètres de poudreuse froide à cette altitude. Le manteau neigeux ne présente pas de signes particuliers, le froid de la nuit a bien regelé cette couche humide en profondeur, avec par dessus 20 à 25 cm de neige fraîche tombée hier soir. Il y a eu encore pas mal de transport avec ce vent violent, dans certaines pentes exposées méfiance aux plaques. En 1 h de montée, me voilà au sommet du Petit Van (2439 m) à 11 h en évitant les pentes les plus raides. Les éclaircies sont là et le vent de plus en plus faible. Je décide de profiter de cette superbe neige seul au monde en empruntant le Couloir sous le sommet. Du pur régale sous les skis, l'ensemble est excellent à skier, le tout sous les rayons du soleil, parfait ! Sûrement l'une des premières fois où je me retrouve seul à ski sur ce sommet vierge de trace, ambiance sauvage et ski incroyable ! Du gavage on dit je crois ! Je termine cette matinée parfaite par une dernière montée en peaux des Lacs Roberts à la Croix où encore quelques bons virages poudreux sur le domaine skiable (humide sur le bas de la station).

 

Dénivelé : 700 m

Lire la suite 0 commentaires

Ski d'alpinisme : Une Pointe de la Vaudaine à brasser de la neige jusqu'à la taille

Lundi 4 décembre 2017

La Pointe de la Vaudaine (2482 m) depuis Chamrousse

 

Belle journée hivernale, après hésitation pour le Sorbier, nous décidons de nous rendre à la Vaudaine. La première partie du couloir d'accès à la combe se fait tranquillement skis aux pieds en petites conversions. Puis nous mettons les skis sur le sac, la montée est difficile en s'enfonçant jusqu'à la taille, on bataille jusqu'à sortir de ce couloir.

Nous voilà dans cette belle combe sauvage, seuls au monde à tracer tranquillement dans cette neige fraîche parfois croutée par le vent de la nuit.

Courte pause au sommet d'où la vue à 360° est une superbe récompense comme très souvent d'ailleurs.

Les premières pentes sont très bonnes à skier en jouant avec les versants puis un peu plus croûtée par la suite hélas. Surprise dans le couloir du bas ou la neige nous porte sans mauvaise surprise en enchaînant de jolis petits virages (alors qu'à la montée on s'enfonçait sans retenue).

Une très belle saison en perspective, des sourires sur tous les visages. Une montagne revêtue de son manteau hivernal, quel bonheur !

Lire la suite 0 commentaires

Freerando : Pré-ouverture privatisée de Val'Thorens & Première trace au Col de Gébroulaz

Vendredi 17 novembre 2017

Pré-ouverture privatisée de Val'Thorens réservée aux VIP + Session freerando avec la première trace sur le glacier de Chavière jusqu'au Col de Gébroulaz (3417 m)

 

A la veille de l'ouverture officielle de la station de Val'Thorens, nous sommes conviés à la pré-ouverture du domaine skiable privatisée pour l'occasion.

9 h, nous voilà dans la plus haute station d'Europe où nous nous faisons accueillir par un bon petit déjeuner et surtout offrir le forfait de ski.
9 h 15, ouverture des remontées-mécaniques, c'est parti pour une journée non-stop jusqu'à la fermeture donnée à 16 h ! On enchaîne de belles descentes d'échauffement sur les pistes fraîchement damées et privatisées, puis l'appel de la poudreuse se fait ressentir. De beaux bords de pistes et des petites combes vierges de traces, dans une poudreuse bien froide de 30 cm, un régal !
Pas besoin de se précipiter, nous sommes à peine une centaine de skieurs invités sur le domaine ! De belles rotations s'enchaînement, et les cris qui vont avec !!!
Un vrai plaisir de tracer sa propre ligne dans une neige légère qui vole sous ces spatules !!!

11 h 30, il me vient à l'idée de partir pour une belle session freerando vers le glacier de Chavière, sans réel objectif mais avec une forte envie d'atteindre le fameux Col de Gébroulaz (3417 m), je verrai bien en montant jusqu'où j'irai. A l'arrivée du Télésiège de la Portette, je mets mes peaux de phoque sous mes Armadas pour une première courte montée de 10 minutes.
Je bascule versant Moraine par une descente mémorable dans une combe 100 % poudreuse extra light !!! Pas de mots, je suis au Top. Du Restaurant de Thorens, vers 2600 m d'altitude,
je recolle les peaux et me voilà reparti en direction du Col de Thorens. La glacier a vraiment reculé, je me remémore il y a 10 ans en alpinisme estival dans ce secteur, triste affaire notre planète... Bref 13 h au Col, une trace de montée serpente seule sur ce vaste glacier recouvert d'une belle pellicule de neige fraîche, et toujours pas de trace de descente.
Je m'empresse de poursuivre à l'assaut du Col de Gébroulaz que j'ai désormais réellement envie de gagner. La trace louvoie sur la gauche pour éviter quelques crevasses encore bien ouvertes puis revient à plat sous le Col, où j'aperçois enfin le groupe de 4 qui a fait cette belle trace jusque là (et que je remercie au passage). Je les rattrape sous le Col, hélas à quelques mètres du sommet ils préfèrent stopper là. Pour ma part, je décide de poursuivre en espérant ne pas tomber sur de la glace ou de la neige dure en pleine pente, je n'ai ni crabes ni couteaux... Quelques conversions dré dans l'pentu comme on dit et à 14 h, délivrance, me voilà au Col de Gébroulaz ! Heureux, je profite un court instant de ce panorama à 360° magnifique s'étalant des glaciers de la Vanoise, à l'Aiguille de Polset, la Pointe du Bouchet, la Maurienne, les Écrins, les Grandes Rousses et le cirque du glacier de Chavière avec l'Aiguille de Péclet pour refermer ce tour.  Vite, l'appel de la poudre, c'est parti pour une descente mémorable j'enchaîne de belles courbes sur ces superbes pentes ensoleillées recouvertes de 20 à  30 cm de poudreuse ! Il y a pire comme début de saison. J'en profite pour renseigner quelques skieurs en pleine montée posant des questions sur les conditions, des jeunes de la Vallée des Bellevilles que je salue d'ailleurs ! Puis les virages dans cette poudre de cinéma se poursuivent, même sous le Col de Thorens après une courte remontée. Ski 5* sur cette session freerando où l'on peut lâcher les freins et même mettre un max de chevaux loin des champs de cailloux de la station. Retour sur le domaine, fatigué il faut l'avouer mais un bon repas montagnard offert par Val'Thorens et nous voila reparti pour quelques descentes jusqu'à la fermeture des pistes ! Wahou quelle journée privilège alliant pré-ouverture de Valtho et incroyable tour en peaux avec la première trace à ski de l'hiver sur le glacier de Gébroulaz !!!

 

Dénivelé en ski de rando : 900 m
6 ème sortie de la saison (déjà) !

Lire la suite 0 commentaires

Ski de rando : La Pointe du Pouta depuis Prapoutel

Jeudi 16 novembre 2017

La Pointe du Pouta (2380 m) depuis Prapoutel (1345 m)

 

Les prévisions météo annonçant 10 jours de temps sans nouvelles chutes de neige, l'expérience de la précédente saison nous dicte d'en profiter au maximum quand l'or blanc est là ! A la dernière minute nous prenons donc la direction les 7 Laux.
Encore une hésitation entre un départ de Pipay à 1550 m ou plus bas à 1345 m de Prapoutel, ce sera la deuxième solution.

Départ skis aux pieds à 9 h 30 du parking, l'enneigement demeure faible à cette altitude mais la progression est facile à la montée. Nous empruntons les pistes Bolet, Clapierre et Pouta pour atteindre le sommet du Pouta en 2 h 15.
L'enneigement s'améliore dès que l'on gagne de l'altitude et devient très bon avec une bonne sous-couche au dessus de 1900 m. Nous voilà au sommet à 11 h 45,
face aux beaux sommets plâtrés de Belledonne. Les Vallons du Pra se font marqués des premières traces sous nos yeux jusqu'à la Cime de la Jasse dans une belle poudre.

Nous attaquons la descente vers 13 h via les contre-pentes Nord de la Piste Chamois quasiment vierges de traces dans une poudreuse restée bien froide et excellente à skier. A partir de 1800 m vers le télésiège de l'Éterlou, la skiabilité devient médiocre alternant neige à canon vitrifiée, neige croûtée et cailloux n'étant jamais bien loin. Mais avec prudence sur le bas, nous retournons tranquillement jusqu'à Prapoutel.

Sans être chauviste, le ski est de meilleure qualité sur les pistes préparées et damées de Chamrousse et non massacrées à la chenille sur le domaine skiable des 7 Laux.
Mais le ski en altitude est excellent sur ces hauts sommets des 7 Laux jouissant d'une plus haute altitude ! Le secteur de l'Éterlou est damée et surement en prévision d'ouverture pour ce week-end, voir le site des 7 laux : www.les7laux.com

 

Dénivelé : 1100 m

Lire la suite 0 commentaires