ÉTÉ 2016

Rando - Alpinisme - Randonnée Alpine


Rando : La Tête Chevalière par le Pas de l'Aiguille depuis Richardière - Les Hauts Plateaux du Vercors

Jeudi 6 octobre 2016

La Tête Chevalière (1951 m) par le Pas de l'Aiguille (1622 m) depuis Richardière (1150 m)

 

Il est 8 h 30 lorsque nous quittons la voiture proche du monument en hommage aux résistants morts ici pour la France. Une raide montée de 45 minutes nous mène au
Pas de l'Aiguille. Nous débouchons d'un seul coup sur ces Hauts Plateaux du Vercors et cette superbe réserve naturelle d'une grande austérité. Derrière nous, le Mont Aiguille se dresse et se laisse observer sous différents angles.

Nous passons proche de la bergerie où quelques chevaux sont mis en action pour du débardage, cette pratique à toute son utilité ici. Puis quelques mètre plus loin proche de la Cabane de Chaumailloux, ouverte avec poêle à disposition et lits.

A partir de là, ce sera du hors sentier jusqu'au sommet, une bonne carte IGN est plus qu'utile et même une boussole en cas de météo changeante il est très facile de se perdre avec très peu de points de repères dans ces immenses plateaux d'altitude. Nous poursuivons ainsi vers la Tête des Baumiers qui offre un point de vue original sur le secteur. Nous tirons ensuite plein Est avec une succession de petites descentes & montées vers la Combe Chevalière qui nous mène ainsi au sommet. Un vent glacial sensible nous rappel immédiatement que l'automne est bien là, mais le panorama à 360° est unique, bien sûr le fameux Mont Aiguille juste en face de nous, mais aussi le Grand Veymont et les plateaux du Vercors à perte de vue, la vue s'égare au loin sur les hauts sommets enneigés des Écrins.

On reprend la descente le long des Crêtes de la Rimas, nous croisons une bonne dizaine de Chamois puis nous nous posons pour manger dans une clairière à l'abri du vent dans ce silence total. On termine ensuite cette boucle au milieu des pâturages occupés actuellement par de magnifiques chevaux et poneys très sociables d'ailleurs. Retour au Pas de l'Aiguille puis au parking par le même sentier.

Lire la suite 0 commentaires

HIGH FIVE FESTIVAL & SOSH BIG AIR 2016

Samedi 1er octobre - Finales du Sosh Big Air sur la Place des Romains
Samedi 1er octobre - Finales du Sosh Big Air sur la Place des Romains
Lire la suite 4 commentaires

Rando Alpine : La Petite et la Grande Moucherolle en boucle via le Pas de la Balme et le Col des Deux Soeurs depuis l'Arzelier

Vendredi 30 septembre 2016

La Petite (2156 m) et la Grande Moucherolle (2284 m) en boucle via le Pas de la Balme (1839 m) et le Col des Deux Soeurs (2056 m) depuis le Col de l'Arzelier (1200 m)

 

Nous quittons le parking du Col de l'Arzelier à 8h30, la première partie de cette grande boucle se passe sur une bonne piste forestière quasiment à plat jusqu'à la baraque forestière (1307 m). La piste se transforme ensuite en sentier qui s'élève régulièrement en lacets jusqu'au Mur des Sarrasins, la pente se redresse ensuite fortement pour franchir cette magnifique muraille Est du Vercors. Un superbe sentier balcon permet ensuite de gagner le Pas de la Balme, l'arrivée sur les Hauts Plateaux du Vercors reste toujours un instant magique. On marque une courte pause contemplation puis on poursuit plein Nord via une petite sente pour atteindre la Roche du Coin (1991 m) puis la Petite Moucherolle. Le refuge de la Petite Moucherolle est bien ouvert et en très bon état avec un peu d'eau à disposition et 4 bons lits avec matelas, et même un petit transat pour se prélasser au soleil. De la Pointe, courte descente jusqu'au Col des Moucherolles (2086 m) à travers une faille aérienne. Accompagnés de quelques chamois, ascension finale assez aérienne sur certains passages vers le point le plus haut de cette boucle, la Grande Moucherolle avec un panorama à 360° exceptionnel qui s'offre à nous. Le ciel est totalement dégagé sans aucun nuages à l'horizon et une clarté impressionnante, de la Vallée du Rhône au Mont Blanc, en passant par les Écrins et notre belle chaine de Belledonne. Les photos parlent d'elles-mêmes. Nous mangeons tranquillement au sommet seuls au monde dans ce silence total, puis nous commençons la descente par l'arête Est où il faut parfois poser un peu les mains. De retour sur les Hauts Plateaux, quelques mètres avant le Col des Deux Soeurs, nous tombons nez à nez avec une harde de plus de 40 bouquetins qui vont prendre spécialement la pause devant mon objectif à moins de deux mètres d'eux. Des instants magiques en compagnie de ces animaux "sauvages". Du Col, le sentier descend rapidement jusqu'au Refuge Soldanelle (arrivée du télésiège du Col de l'Arzelier), puis plonge dans la foret pour enfin retrouver le parking et ainsi clôturer cette boucle tout simplement parfaite.

Lire la suite 0 commentaires

Rando : C'est la rentrée au Jocou

Jeudi 1er septembre 2016

Le Jocou (2051 m) depuis le Col de Grimone (1319 m) en boucle par Les Glaisettes, le Col de Vente-Cul et le Col se Seysse.

 

Nous quittons le parking vers 8h45 pour une raide montée hors-sentier à travers les pâturages pour gagner la Crête des Glaisettes. De là nous restons le long de celle-ci jusqu'au Col de Vente-Cul (1669 m) qui porte bien son nom aujourd'hui. Un vent fort omniprésent qui ne nous quittera pas avant un bon bout de temps. 

Nous poursuivons ensuite sur un bon sentier jusqu'au Col du Pigeon (1835 m).

Un nouveau poteau directionnel nous invite à rejoindre la crête toujours nord-ouest. On remonte ensuite la crête vers le Nord, on passe par une petite cabane de berger et le sommet du Jocou se dévoile. La vue est tout simplement superbe et bien dégagée, mais on ne traine pas, le vent est insoutenable. 

On poursuite sur la crête vers le Nord qui devient de plus à plus aérienne jusqu'à un très joli pic, puis on amorce une raide descente jusqu'au Col de Seysse (1744 m) où le vent va enfin se calmer. De là, les pâturages sont agréables et le soleil devient chaud. En bordure de la forêt Domaniale de Jocou, nous marquons notre pause repas, suivi d'une sieste au soleil bien agréable. La reprise se fait tranquillement sur ce GR93 qui descend régulièrement à travers la Grande Plâte. Ici, les marmottes, vaches et moutons sont au paradis. On change de versant, la chaleur devient pesante, la descente se poursuite jusqu'à la Pouyat puis nous tombons sur la route goudronnée que nous devons suivre un bon kilomètre pour retrouver la voiture au Col de Grimone. On clôture ainsi cette parfaite boucle entre Drôme et Isère.

Lire la suite 0 commentaires