Ski d'alpinisme : Pic de l'Étendard depuis le Col de la Croix de Fer - La Grande première seul au monde, c'est rare !

Mardi 18 et Mercredi 19 octobre 2016

Le Pic de l'Étendard (3464 m) depuis le Col de la Croix de Fer (2067 m) via le Refuge de l'Étendard

 

Départ à 16h du parking du Col de la Croix de Fer. A notre grande surprise, nous avons déjà les pieds dans la neige au bout de 15 minutes de marche. Les chutes de neige ont été bien plus conséquentes sur le Massif des Grandes Rousses. Il est même possible de chausser les skis dès "Le Replat" (2300 m) à la montée comme à la descente.

En 1 h nous atteignons le Col des Tufs. De là, courte descente jusqu'au Refuge, il est 17 h30 , la météo est tout simplement parfaite.

Nous serons seuls au refuge ce soir, ce qui est rare. On se chauffe rapidement avec le poêle à disposition, et un bon repas pour la journée du lendemain. Belle nuit dans ce refuge moderne grand luxe pour nous seuls !

Réveil à 6 h pour un départ du refuge à 7 h, il fait encore nuit noir, mais la luminosité est exceptionnelle à cette altitude avec ce ciel étoilé. Très rapidement les premières lueurs du jour se montrent pour un magnifique spectacle de couleurs ! De nombreux Chamois et Lagopèdes se laissent observer, c'est çà la vraie nature et la chance de pratiquer la montagne, passion unique inégalée ! 

Je chausse rapidement les skis, mes petites chaussures d'approche Salomon montrent vite leurs limites dans 30 cm de fraîche. La météo est incroyable, il fait rapidement bon au soleil. On prend pied sur le glacier, JP à pieds, moi toujours à ski. Les crevasses sont à peines rebouchées, JP met le pied dans une rapidement, sans en voir le bout. La progression à ski est plus sécurisante pour ne pas faire écrouler un pont de neige. Il stoppera donc au pied des grandes pentes sommitales. Je continue avec un peu d'appréhension avec une lecture terrain très poussée, les ponts de neige tiennent, mais je ne fais pas le malin. Quel plaisir de retracer en conversions dans la fraîche !!!! Je décide tout de même de stopper légèrement sous le sommet au niveau d'une belle Pointe à côté du Col de la Barbarate (3300 m environ), la Rimaye est encore bien marquée, et quelques crevasses sont bien apparentes, évoluer seul dans ces conditions avec une belle saison d'hiver qui arrive, je la joue raisonnable.

Une belle pause contemplation à l'abris de quelques rafales de vent (transport de neige, formation de plaques à vent en haute-montagne), avec une vue plongeante et directe sur la Vallée d'Olle.

L'excitation monte, place aux premiers virages de la saison ! Et là c'est tout simplement MAGIQUE, une poudreuse parfaite, hyper légère et froide (skiabilité 5 sur 5). Les cris sont justifiés ! Les virages s'enchaînent, c'est parti pour une nouvelle saison qui débute comme jamais elle n'a commencée, c'est TOP ! On mange un bout sur le glacier au dessus de la mer de nuages, puis on poursuit la descente, toujours skis aux pieds jusqu'aux Lacs Gris (2663 m), je ne souhaite pas poursuivre pour garder mes skis intacts sans aucune "touchette". Op, changement de chaussures, et la descente déroule vite dans la neige fraîche. Bonne pause sur la terrasse plein Sud du refuge en T-shirt, un petit coup de ménage et nous voila repartis. Nouvelle montée au Col des Tufs, puis ski possible jusqu'au "Replat" (2300 m). Retour au parking du Col de la Croix de Fer à 16 h, tout pile 24 h plus tard.

 

En résumé, deux jours magiques pour le lancement de cette nouvelle saison qui n'a jamais aussi mieux débutée ! 100% poudreuse, peu de portage et surtout seuls au monde, c'est rare dans ce secteur. Seul ma trace sur la grande face du Pic de l'Étendard

Dénivelé : 1550 m.

Distance : 24 km.

Glacier de St Sorlin, ma trace dans ce paradis
Glacier de St Sorlin, ma trace dans ce paradis
Glacier de St Sorlin, le sommet est en vu
Glacier de St Sorlin, le sommet est en vu
Col de la Barbarate, avec ma trace, la mer de nuages sur la Maurienne et le Mont Blanc au loin
Col de la Barbarate, avec ma trace, la mer de nuages sur la Maurienne et le Mont Blanc au loin
Glacier de St Sorlin et Aiguilles d'Arves sur la droite
Glacier de St Sorlin et Aiguilles d'Arves sur la droite
Toujours un spectacle grandiose quand on arrive au pied de ce glacier
Toujours un spectacle grandiose quand on arrive au pied de ce glacier
Nos traces de montée déjà recouvertes par le transport de cette neige fraîche hyper légère
Nos traces de montée déjà recouvertes par le transport de cette neige fraîche hyper légère

Dessiner sa ligne sur les plus belles montagnes, c'est çà la liberté !

Avant mon passage
Avant mon passage

IMG_1895

IMG_1910

IMG_1929

IMG_1951

IMG_1963

IMG_1975

IMG_1981

IMG_1982

IMG_1990

IMG_1993

IMG_1997

IMG_1999

IMG_2055

IMG_2061

Après mon passage
Après mon passage

IMG_1896

IMG_1925

IMG_1941

IMG_1960

IMG_1961

IMG_1978

IMG_1984

IMG_1991

IMG_1989

IMG_1996

IMG_1998

IMG_2004

IMG_2056

IMG_2062


IMG_2037


La vidéo de la sortie :

Écrire commentaire

Commentaires : 0