Lundi 6 octobre 2014 : Jour 16 : Arrivée sur San Pedro De Atacama

San Pedro de Atacama, village de 4 970 habitants situé au coeur d'un oasis, au milieu de ce désert d'Atacama immense à 2 431 m d'altitude. C'est l'une des plus belle région du Chili, à quelques pas du fameux Salar d'Atacama. Nous établirons ici notre camp durant une semaine. Il y a là de nombreux "restes" du Paris Dakar.

Ne pouvant prendre notre chambre qu'à partir de midi, nous consacrons la matinée à repérer les agences et les sorties des prochaines journées.

Le village, fabriqué en terre cuite est très charmant. Nous sommes heureusement hors période touristique, le calme règne et la beauté  des lieux est accentuée.

Aux alentours, nous pouvons voir des paysages lunaires, des geysers, des dunes et en toile de fond de hauts volcans aux sommets enneigés. Les températures sont plus que très agréables, voir même très chaudes et insoutenables au soleil. 

Notre camp de base est l'Hostal Snonchek (30.000$ pour 3 personnes) avec salles de bain communes et très propres, toits de chaume, murs en adobe , petite courette, et le tout chauffé par l'énergie solaire, ce qui en fait un endroit très convivial.

Attention : Les prix sont ici plus élevés que dans le reste du pays, c'est une zone très touristique en particulier en juillet-août (à éviter) !

Site Internet de l'Hostal Snonchek (site officiel, tarifs et infos pratiques) : www.hostalsonchek.cl

A éviter absolument en haute saison : tourisme de masse qui n'en a "rien à foutre" des locaux et du patrimoine ! A notre période, ambiance calme et généralement que des routards comme nous.

Aux frontières du Pérou, de la Bolivie et de l'Argentine, l'extrême Nord chilien reste un territoire de particularismes culturels et de sauvagerie minérale, où se mêlent identité indienne, esprit pionnier et traditions minières. Vagabondages telluriques entre volcans, lagunes et salars, sur une terre aussi éblouissante que radicale.

San Pédro de Atacama reste encore une bourgade typée et attachante selon la période où on y va avec une affluence importante de touristes chiliens et étrangers. Dans les rues, s'alignent boutiques, ateliers d'artisanat, restaurants, cafés et location de VTT ou de surf des sables... Y règnent "l'esprit atacameno", mélange de bohème libertaire, de sports freestyle, de spiritualité indianiste et de naturalisme new âge. Sa situation privilégiée entre l'alignement des volcans coiffant l'altiplano et les merveilles géologiques de la cordillère de sel lui valent une renommée mondiale, amplement méritée.

Seul au monde dans un paysage de création du monde !

La wilderness

Des infos supplémentaires et un point de vue différent par d'autres voyageurs français : www.aglobefortwo.com/semaine-monde-desert-datacama-chili/

Écrire commentaire

Commentaires : 0